top of page

L'Histoire de Opel


Opel est l’un des constructeurs possédant une des histoires les plus longues du monde automobile. C’est après avoir écouté les conseils de ses fils Carl, Wilhelm et Friedrich, que Sophie Opel décide d’entreprendre la production de voitures en 1899 – quatre ans après la mort du fondateur de la société, Adam Opel. L’aventure démarre cette année-là dans un garage à Rüsselsheim-sur-le-Main avec 65 Opel Patentmotorwagen « Système Lutzmann »

fabriquées à la main. Depuis, le petit artisan est devenu un constructeur de grande série qui s’enorgueillit d’avoir à son actif la production de plus de 70 millions de véhicules. Dès le début, Opel défend une idée : produire des voitures de manière aussi efficace que possible, de manière à les rendre abordables à un large public. C’est ainsi qu’Opel est le constructeur allemand à investir dans la production à la chaîne pour sortir des modèles moins chers à partir de 1924. Ce qui permet tout d’abord à l’Opel 4/12 PS « Rainette » de devenir la voiture la plus vendue, ainsi qu’à toutes les versions d’Opel 4 PS apparues par la suite. Dans les années 30, le constructeur de Rüsselsheim innove encore avec des véhicules technologiquement évolués proposés au plus grand nombre, comme l’Opel P4 ou la Kadett (bénéficiant déjà d’une caisse autoporteuse). La technique allemande bénéficiant du Made in Germany devient ainsi abordable et accessible. Opel est toujours resté fidèle à cette volonté de démocratisation de la mobilité, ce qu’il a prouvé même quand il s’est mis en tête de fabriquer une voiture de sport : le rêve a pris la route en 1968 avec l’Opel GT.


43 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page