Astra K (2015)

Mis à jour : 18 mars 2020

La toute nouvelle Opel Astra sera présentée au salon de Francfort dès l'automne 2015 ,dernier produit des ingénieurs d'OPEL avant la fusion avec PSA. Mais le constructeur a d’ores et déjà dévoilé les photos officielles de sa nouvelle berline compacte. Il en a aussi profité pour communiquer sur les nouveaux équipements et les motorisations, histoire de nous mettre l’eau à la bouche.



Une nouvelle Opel Astra mieux armée


Cinquième génération d’Opel Astra et onzième si l’on compte son ancêtre la Kadett, l’Astra K se dévoile sous des atouts bien plus sportifs qu’auparavant.

La face avant plus incisive se dote d’un capot plongeant, surplombant une calandre affinée et traversée de deux lignes chromées. Un bouclier séduisant sertit ce museau qui se dote de tous nouveaux projecteurs LED du nom d’IntelliLux.


La silhouette fuyante du pavillon, soulignée par des custodes cerclées de noir, court jusqu’au hayon joliment dessiné qui prend des faux-aires de Volkswagen Scirocco.

Cette Astra K se minimise et perd 5 cm de longueur pour mesurer 4,37 m de longueur contre 4,42 m auparavant (ce qui reste 12 cm plus long que la Peugeot 308). L’empattement n’est pas épargné puisqu’il compte lui aussi 2 cm de moins.


Toutefois, le constructeur annonce que l’espace aux jambes à l'arrière gagne quelques précieux centimètre sans pour autant affecter le volume du coffre qui augmente allègrement (370 Litres , comparé au 351 de la précédente génération)

"Avec ce nouveau gabarit, l’Astra se positionne de façon plus cohérente dans le segment des berlines compactes."


l’Opel Astra se débarrasse de l’un de ses plus gros défauts : son sur-poids. En effet, la berline compacte allemande perd entre 150 et 200 kg dans sa nouvelle version, grâce à une toute nouvelle plateforme prometteuse.



Une offre équipement en hausse


Opel veut inscrire son nouveau fleuron dans la modernité et lui octroie de nombreux équipements de sécurité tels que l’avertisseur d’angle mort, le freinage d’urgence, l’alerte de franchissement de ligne ou encore le système de reconnaissance des panneaux de signalisation.

L’Astra se dote aussi des diodes matricielles qui coupent une partie du faisceau lumineux lorsqu’un véhicule vient en sens inverse afin de ne plus vous obliger à jouer au yoyo entre feux de route et de croisement.


Un nouvel écran tactile de 8 ’’ fait son apparition sur une planche de bord qui conserve sa sobriété, tout en inspirant un peu moins d’austérité qu’auparavant. Le système IntelliLink regroupe la plupart des fonctions sur l’écran, ce qui engendre la disparition de nombreux boutons de commandes.

L’IntelliLink a le bon goût d’être compatible avec l’Apple Car Play ainsi qu’avec Android Auto et permet donc d’accéder à leurs catalogues d’applications.



Ce que l'on sait sur les motorisations disponibles


En entrée de gamme, l’Opel Astra propose des blocs essence qui font preuve d’une innovation toute relative.

Le récent trois cylindres de 105 ch 1.0 l turbocompressé, partagera l’affiche avec un quatre cylindres 1.4 l turbo de 150 ch. Enfin, pour plus de sensations, le 1.6 l 200 ch reste au menu de cette nouvelle génération.


En Diesel, il faudra se contenter pour l’instant du 1.6 l CDTi de 95 ch, qui devrait à priori se décliner en 110 ch et 136 ch à l’image de ce que propose le dernier Mériva. Pour qui connaît ce bloc, l’idée de l’associer avec cette Astra K plus légère permet d’envisager de très bonnes performances routières.

"Une offre Diesel limitée, mais efficace."


Source : caradisaic.com

28 vues0 commentaire